Avant toute chose, rappelons ce qu’est un couteau santoku. Le santoku est initialement une forme de lame japonaise trouvant facilement son rôle dans la cuisine. Proche du couteau de chef, ce type de couteau va être principalement utile pour : émincer, ciseler ou trancher des aliments.

Quels sont les avantages d’un Santoku ?

Si nous trouvons un grand nombre de couteaux différents, c’est parce qu’ils ont tous leur utilité plus ou moins spécialisée. Nous allons ici faire un focus sur les lames santoku exclusivement. 

De façon brève, voici les principales caractéristiques du santoku :

  • Une lame mi-longue pour répondre à de nombreuses attentes ;
  • Un balancier polyvalent ;
  • La précision des découpes ;
  • Une prise en main facile et rapide.

Si ce couteau devient un incontournable dans nos cuisines, c’est parce qu’il a fait ses preuves au Japon, pays connu et reconnu pour son expertise en couteau de cuisine. En effet, avec celui-ci, vous pourrez autant détailler vos légumes que hacher des herbes fraiches du type : persil, ciboulette ou même coriandre (si vous aimez ça). Également considéré comme le couteau universel, c’est vers celui-ci que devra se diriger votre choix si vous souhaitez vous constituer un set de couteaux. Vous trouverez ici tous nos santoku pour votre cuisine.

Quels types de découpes avec le couteau Santoku ?

Si vous avez bien suivi jusqu’ici, vous déduirez de façon juste que toutes les découpes, ou presque, peuvent être réalisée avec le santoku. De l’émincé en passant par la brunoise ou même la julienne, ces techniques pour réaliser un plat vous être accomplie avec le santoku.

Vous vous demanderez donc, quelles sont les limites de ce couteau ? Et bien pour être honnête, peu de pratiques ne sont pas réalisable. Sachez que tous les professionnels de la cuisine ont en leur possession ce couteau.

Comment utiliser le couteau santoku ?

Le santoku bénéficie d’un beau mouvement de balancier. De ce fait, afin d’optimiser vos efforts et de profiter un maximum de ce balancier, vous devrez commencer par détailler vos aliments. Prenons exemple sur une courgette. Si vous ne la coupez pas en deux, son diamètre restera grand et vos mouvements seront naturellement plus importants. Nous vous conseillons alors de détailler vos aliments afin de réduire la hauteur de coupe pour avoir des mouvements plus répétitifs, rapides et précis.

La zone de tenue du manche est également un point important. Plus votre main sera proche de la lame, meilleure sera votre précision et votre rapidité. Si vous mettez votre main au bout du manche, votre découpe sera plus longue, mais votre force plus élevée. Il sera alors nécessaire d’adapter votre prise en main en fonction de la dureté de l’aliment découpé.

Le dernier point important sera de rester vigilent de ne pas vouloir vous précipiter. N’essayez pas de couper vite si vous n’êtes pas entraîné. Les découpes rapides de chefs cuisiniers nécessitent plusieurs années d’expérience. 

Auteur Maison Damas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.